• Vous êtes sur le site de Jordan Counsel – EUROPE

3 stratégies d’utilisation du visa E2 pour l’embauche [Infographie]

Deryck Jordan

Deryck Jordan

Les visas E2 sont destinés à promouvoir l’investissement dans l’économie américaine. Les entreprises à la recherche du statut E2 sont donc fortement encouragées à embaucher des Américains. Néanmoins, chaque entreprise qui obtient le statut E2 est autorisée à embaucher des employés qui ont la même nationalité que les propriétaires de cette entreprise.

Bien que la possibilité d’embaucher des employés d’une nationalité partagée soit très utile pour les entreprises E2, tous les employés ne sont pas éligibles pour un visa E2. Comme il est décrit dans l’infographie ci-dessous, seuls deux types d’employés peuvent recevoir le visa E2 :

  • Les employés essentiels (qui ont des connaissances spécialisées)
  • Les gestionnaires (par exemple, les superviseurs et les directeurs).

En gardant ces catégories d’employés à l’esprit, il existe trois scénarios particuliers où les visas d’employés E2 peuvent être judicieusement utilisés :

  1. Les entreprises américaines avec une société mère à l’étranger (dans un pays qui a un traité E2 avec les États-Unis). Les sociétés mères à l’étranger peuvent utiliser des visas E2 pour transférer rapidement des employés vers leur filiale américaine. Alors que les visas L1 sont également utilisés pour transférer des employés aux États-Unis, les visas E2 présentent quelques avantages :
    • Le processus de demande de visa L1 peut être long, prenant souvent jusqu’à 7 mois. En revanche, les demandes de visa E2 pour les employés sont souvent traitées en 7 semaines.
    • Contrairement aux employés de L1, les employés de E2 peuvent être de nouvelles recrues.
    • À la différence des visas L1, les visas E2 peuvent être renouvelés indéfiniment.
  2. Les partenariats peuvent également bénéficier de visas E2. C’est particulièrement le cas lorsqu’un partenaire est un investisseur passif. Imaginons par exemple un partenariat entre Anton et Barbara. Anton, l’investisseur passif, fournira tout le capital de la société. Barbara dirigera l’entreprise. Nous supposerons qu’Anton et Barbara sont tous les deux ressortissants d’un pays qui a signé un traité E2 avec les États-Unis. Dans ce scénario, Barbara peut demander un visa E2 pour gérer l’entreprise aux États-Unis. Il ne sera pas nécessaire pour Anton de recevoir également un visa E2. Et il n’est pas nécessaire non plus d’avoir une entreprise à l’étranger.
  3. Les entreprises familiales utilisent souvent des visas E2. Dans ces familles, les enfants des titulaires d’un visa E2 ne sont éligibles aux visas E2 dérivés que jusqu’à l’âge de 21 ans. Avec le visa E2 dérivé, l’enfant peut vivre et étudier aux États-Unis mais n’a pas l’autorisation de travailler. Néanmoins, les enfants qui ont acquis des connaissances spécialisées dans leur entreprise familiale ou qui peuvent se qualifier en tant que manager dans cette entreprise peuvent être éligibles aux visas d’employés E2.

En résumé, les entreprises éligibles au statut E2 peuvent envisager d’utiliser le visa E2 pour répondre aux besoins en personnel de certains postes. Pour en savoir plus sur les exigences de visa, veuillez consulter notre FAQ sur les visas E2 ou nous contacter directement.

Partager cet article

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Lire d'autres articles

Visa E2 : nouveaux enjeux en 2021

Les visas E2 autorisent certains investisseurs étrangers et employés clés de leurs entreprises à travailler aux États-Unis.  La pandémie de COVID-19 a

  • BUREAU EUROPÉEN
  • JORDAN COUNSEL
    Bossestr. 6b
    10245 Berlin
    ALLEMAGNE
  • +49 30 8442 9421
  • info@jordancounsel.eu
  • BUREAU AMÉRICAIN
  • JORDAN COUNSEL LLC
    30 Wall Street, 8th Floor
    New York, NY 10005
    ÉTATS-UNIS
  • +1 212 709 8098
  • info@jordancounsel.com